Deux Feydeau sinon un !

« Feu la mère de Madame » suivi de « Mais n’te promène donc pas toute nue » de Georges Feydeau

Mise en scène et scénographie Jean-Paul Daniel
Avec Séverine Garde Massias, Giancarlo Ciarapica, Sonia Erhard, Frédéric Besse et Philippe Labonne
Décor Alain Garde
Lumières Franck Roncière

intrigue « Feu la mère de Madame »

Quatre heures dix. C’est la nuit. Yvonne, maîtresse de maison au caractère de feu, dort paisiblement… Lucien, le mari, a oublié ses clés. Contraint de réveiller sa femme, il déclenche ainsi une tempête qu’il n’est pas prêt d’oublier. Le torchon brûle entre les époux… et c’est sans compter les interventions d’Annette, domestique complètement improbable, aussi bourrue que peu réactive. Cerise sur le gâteau de cette nuit déjà mouvementée, « Joseph, le nouveau valet de chambre de la mère de Madame », tant ahuri qu’ahurissant, vient annoncer une terrible nouvelle. La nuit sera longue…

intrigue « Mais n’te promène donc pas toute nue »

La désinvolte Clarisse Ventroux a la manie d’évoluer chez elle en chemise de jour, légèrement transparente. Elle s’offre ainsi au regard amusé du domestique, au regard perplexe de son fils de treize ans, aux regards gourmands des visiteurs impromptus et importants, dont le maire de Moussillon-les-Indrets, adversaire politique du mari député. Ventroux réprimande sa femme en lui répétant « Mais n’te promène donc pas toute nue ! », sans parvenir à se faire entendre…

« (…) Feydeau c’est une horlogerie pour acteurs combattants. Car il faut l’affronter cette mécanique d’enfer. Un théâtre pour athlètes, un théâtre pour virtuoses. Pour acteurs qui veulent bien mouiller le costume. (…)
On y joue du double sens, de l’anachronisme, de l’absurdité de la situation.
On y rejoue nos envies archaïques ou raffinées que la vie a frustré. Satisfaction par le jeu – ça fait du bien – ça régénère.(…)
Rire, c’est se dédoubler, se défendre, résister.
Alors rions, rions aux larmes, à se tordre aux éclats, à gorges déployées. »

Jean-Paul Daniel, extrait note d’intention.

Retrouvez les photos ici!

Disponible en pré-achat pour 2017 – autonomie technique totale
Dossier par simple demande via le formulaire de contact.

Résidences
du 29 août au 2 septembre au Théâtre Municipal de Brive
du 19 au 23 septembre au Théâtre de la Grange à Brive – répétitions ouvertes
du 17 au 19 novembre au Théâtre des Gavroches à Brive – répétitions ouvertes
du 19 au 21 décembre au Théâtre Expression 7 à Limoges

Représentations
Du 23 au 31 décembre – relâche les 25 et 26 / Théâtre Expression 7, Limoges
Du 19 au 22 Janvier 2017 / Théâtre de la Grange, Brive

Ville de Brive Conseil General Region Limousin Iso-Inter La Grange Le 400